11. novembre 2018
A quoi pensais-tu grand-mère, le soir du 11 novembre 1918 ? A tes 29 ans fêtés la veille dans la froidure de la solitude ? A l’Armistice tout neuf qui te rendrait celui à qui tu t’étais promise ? Étais-tu penchée sur la fine broderie d’une robe virginale, rêvant à votre futur mariage ? Je ne sais rien de tes jeunes années. Je t’ai connue à plus de soixante-dix printemps. Lorsque tu m’as quittée, je venais d’avoir dix-sept ans. Étais-tu une jeune fille rieuse et rêveuse...
27. octobre 2018
K., toi qui restes des heures à contempler le souffle du vent dans le grand chêne, tu peux m’apprendre ? Je voudrais contempler le jardin sans rien attendre d’autre que le plaisir simple de l’instant. Une fleur de pissenlit qui s’ouvre avec le jour. Un escargot qui déambule sur l’herbe fraîche. Une abeille qui cherche les dernières fleurs pour que son miel soit mille fleurs. Tout simplement, je souhaiterais que tu m’offres l’insouciance du moment. — Tu reconnais enfin ma...
07. octobre 2018
Certains épousent la forme d’une pomme. D’autres, d’une poire. Les fiers pigeonnent sous le fin tissu d'un chemisier judicieusement ajusté. Les timides trouvent abri sous un vêtement trop grand. Les voluptueux oublient que l'automne est arrivé et que le bel habit de dentelle ne peut contenir des mamelons frileux. Il y a ceux de la chaisière de l'église d'à côté qui les cache dans un cocon de coton serré. J'allais oublier ceux de la boulangère qui, au cœur de la nuit, soupire...
25. août 2018
Encre d’Espérance J’ai encré ma mémoire de toi, l’Espérance. Longtemps, tu as été mon cocon, ma protection contre le mauvais temps. Toi l’ami, le rêveur d’horizon à l’oeil malicieux, j’espère que d’où tu es, tu vois le sillon de mes mots. Tu nous as quittés pour un voyage solitaire vers les îles dont tu n’es jamais revenu. Où est l’Espérance, ton compagnon de navigation ? Est-ce important ? Je préfère garder les souvenirs intacts. Ce matin, par la magie de ma...
27. juin 2018
Navigation imaginaire Naviguer du réel vers l’imaginaire en oubliant les lignes contrariées. Prendre le vent des mots pour les laisser se déposer sur l’écume blanche des jours. Chercher sa voie dans l’entre deux rêves. La clé est là, quelque part, pour ouvrir ce dernier pays faussement inconnu. Les mots sont compagnons vagabonds. Je les laisse me guider vers où bon leur semblera. Kristine Lillouarn [Chroniques de l'îlot Rêveur, sur le bord du monde] Tous droits réservés
07. juin 2018
Avec le bonjour d’Alfred Me voici invité sur l’îlot Rêveur où un chat nommé K. me semble moins contrôlable que Les Oiseaux que j’avais recrutés ; un Incident de parcours qui a donné quelques Sueurs froides et quelque Psychose à Rebecca, Mary, Arthur, ainsi qu’à la moitié de la planète. Ce chat, Jeune et innocent, est sans L’Ombre d’un doute un Agent secret dont le rôle n’est pas clair. Je ne jouerai pas à L’homme qui en savait trop, je n’ai pas à avoir de...
26. mai 2018
Nous tenons à nous excuser de notre absence. La raison en est simple : nous avons peur. L'affreux Sigmund veut nous faire nous allonger sur son canapé. Vous imaginez ça ! Il s'est mis en embuscade derrière une pensée logique qui dort depuis des lustres dans le cerveau de miss Kalice. Chaque fois que nous tentons de nous approcher de son inconscient, nous humons son parfum bilieux de psychanalyste avarié. Il prétend que notre présence n'est que le fruit de la libido de miss Kalice. Le...
25. mai 2018
Recette pour un rêve sans sommeil - Un nuage - Trois ou quatre pensées volages - Un cœur qui rit Arrêter les pendules. Fermer la porte aux ennuis Mettre tous les ingrédients dans l'alambic à rêve et déguster , sans attendre. En gourmet Kristine Lillouarn [Chroniques de l'îlot Rêveur, sur le bord du monde]
22. mai 2018
Merci pour ces mots offerts : Panda, goéland, girafe.
21. mai 2018
Crincrin moqueur Un homme, un violon, Trois notes de musique Qui s’envolent à tire-d’aile Un téléphone sonne. L’artiste a de l’humour. Le violon devient crincrin, Imitation de l’importune sonnerie. Rire de la foule. Kristine Lillouarn [Chronique de l'îlot Rêveur, parfum chèvrefeuille] Merci pour ces mots offerts : crincrin, musique & humour photo : Dinu Vancea / https://positivr.fr/violoniste-rue-dinu-vancea-nantes-nouveau-violon/

Afficher plus